Ne pas négliger la récupération après une séance de vélo

Ne pas négliger la récupération après une séance de vélo

25 juin 2019 0 Par Romain

Outre une bonne hydratation durant une séance de vélo, la récupération est très importante pour rester en pleine forme. Elle joue un rôle fondamental tant au niveau de la santé physique que du moral.

Les pertes hydriques et énergétiques ou  caloriques que cette activité sportive engendre, même en tant que loisir, peuvent être énormes. Afin d’éviter des effets secondaires, aujourd’hui on vous livre le secret d’une bonne récupération !

À savoir sur les pertes caloriques en vélo

Avant de passer au vif du sujet « la récupération », découvrez dans cette partie un repère sur les pertes d’eau et caloriques que produit une séance de vélos.

En fait, une personne peut bruler en moyenne dans les 250 à 1100 calories par heure en bicyclette selon le degré de la pratique (faible, modérée, intensive).

Avec un vélo de loisir et de ville comme ceux disponibles sur le site de Holland Bikes, une personne d’environ 60 kg peut dépenser dans les 250 calories par heure. Alors que ceux de plus de 80 kg peuvent dépenser bien plus (environ 350 cal).

En faisant du vélo avec modération, et en tant que sport, les pertes caloriques peuvent aller de 300 à 700 à l’heure.

Pour un sport intensif, les énergies perdues en vélo peuvent atteindre de 700 à 1100 cal pour les 30 km/h.

Quant à la perte d’eau, elle dépend de la morphologie des pratiquants et de leurs efforts. En général cela peut varier de 0,05 litre à 1,5 litre par heure.

Sans récompenses, ces pertes risquent de produire des conséquences sur l’état général du pratiquant. Elles sont notamment source de fatigues, de déshydratation et de blessures telles que les entorses et la douleur musculaire.

 

 

Solution à la perte hydrique

Normalement, il est conseillé à toute adulte de boire 1,5 l d’eau par jour. En comptant les énormes quantités de sueurs causées par la pratique du vélo, il faut penser à augmenter le volume habituel d’eau à consommer. Pour bien les compenser,  il faut boire encore et encore pendant un long moment. Soit pas moins de 2 litres d’eau par jour durant quelques jours puis revenir à la normale. Cependant, il ne faut pas se contenter de boire. Il faut privilégier un type d’eau bien fort en apports minéraux, tels que le sodium (1g/l), le zinc et le potassium s’il fait très chaud.

La nutrition pour une bonne récupération

Il n’est pas rare qu’un cycliste perde 2 à 4 % de son poids après une seule session de vélo. C’est peut-être une bonne chose pour ceux qui cherchent à perdre du poids, mais pas mieux pour la forme et pour l’esprit. Sans être compensé, cette grande perte peut engendre la fatigue générale, le manque de concentration et accentue la sensation de faim. C’est pourquoi une bonne récupération doit toujours se baser sur une alimentation saine, bien équilibrée et régulière. Les repas doivent être pris aux mêmes heures.

Le petit déjeuner est le plus important pour démarrer une journée en pleine forme. À noter que les jus de fruits, les produits laitiers, les jaunes d’œufs et les céréales sont à privilégier.

Et pour finir, le gouter est le bienvenu pour éviter les grignotages. À condition que ça soit des aliments peu gras et peu sucrés et pris à des heures régulières.